TV lobotomie – mise en pratique

Comme je m’y suis engagée, depuis début janvier 2017 chaque quinzaine je vous présente un livre qui me semble vraiment utile pour être un parent bienveillant, et la semaine suivante, je publie ma mise en application des principes du livre.

Cette semaine, il s’agissait de suivre les conseils de l’ouvrage “TV lobotomie” de Michel Desmurget (voir ma présentation de cet ouvrage ici).

Globalement, dans son livre l’auteur préconise de limiter drastiquement l’usage de la télévision, pour nos enfants bien sûr, mais également pour nous.

Franchement, je me suis dit que ce défi serait facile cette semaine, car cela fait plusieurs années que nous avons pris la décision de n’allumer la télé que lorsque les enfants dorment.

Je me souviens que cela n’avait pas vraiment posé de problèmes à l’époque car notre aîné n’avait que quelques mois, et déjà je faisais en sorte de l’emmener jouer ailleurs quand mon chéri allumait la télé. De mon côté je préférais me plonger dans un bon roman plutôt que de regarder la petite lucarne, et j’allais de préférence voir les films au cinéma.

En définitive, le plus difficile avait été pour mon chéri, car il s’agissait de casser son habitude réflexe d’allumer la télé en priorité à toute autre activité. Mais conscient de l’impact de la télé sur le développement de notre fils, et désireux de lui offrir le meilleur, il a su changer ses habitudes en quelques mois pour en venir à notre usage actuel, limité à 2 ou 3 soirs dans la semaine, sans les enfants.

Occasionnellement, nous visionnons avec les enfants des DVD en anglais, prêtés par l’école pendant 3 semaines; à raison de 2 DVD vus, un épisode à la fois, une fois chacun (parfois même pas en totalité), et même en comptant le temps de visionnage de télé à l’école (oui, moi aussi, j’ai été très étonnée quand mes fils m’ont raconté tout le temps qu’ils passaient devant la télé à l’école), je pense qu’ils totalisent moins d’une heure par semaine en moyenne. C’est très en-dessous de la moyenne, et d’ailleurs, ils ne me réclament la télé que très rarement.

Cette semaine de vacances, ainsi, ça a été zéro télé pour les garçons, et aussi pour moi. Facile.

miretv

photo issue du site www.iletaitunefoislatele.com

 

MAIS cette semaine, j’ai pris le temps de m’observer de près; et j’ai réalisé avec horreur que j’étais addict à une autre sorte d’écran: celui de mon smartphone.

femme smartphone

photo Pexels/Pixabay

Facebook, YouTube, internet, mes mails, des jeux… c’est simple, je me réveille avec, je m’endors avec, je le consulte plusieurs fois par heure…

Alors, c’est vrai, parfois c’est pour noter une idée d’article, ou alors pour téléphoner. Mais le gros de mon temps de smartphone est dédié à visionner du contenu similaire à ce qu’on trouve à la télé, et pas forcément le meilleur!

Et bien sûr, quand mon attention est captée par mon smartphone, je n’interagis pas avec mes fils: tout à coup j’ai compris pourquoi mes aînés, qui ne réclament jamais la télé, me tannent en revanche pour avoir un téléphone! Aïe, mon exemple est vraiment délétère pour eux.

Cette prise de conscience m’a fait l’effet d’une douche froide, car moi qui pensais préserver mon cerveau et ma santé avec un temps de télé presque nul par semaine, j’ai réalisé qu’en réalité, mon temps passé sur écran dépassait les 4 heures par jour (et de très loin, je dirais le double si j’ajoute le temps sur PC).

Alors cette semaine, j’ai cherché à réduire mon temps de smartphone. Mais ouille! Addict, le mot n’est pas trop fort. Impossible de laisser mon « doudou » plus de quelques minutes!

Pourtant, je me suis forcée. Avec un enfant de 5 ans à la maison (c’est les vacances), c’était plus facile, car lui avait des idées pour m’occuper: jeu de société, lecture, atelier cuisine… Et quand il jouait tout seul, je prenais un livre. Mais il y avait toujours un truc à aller vérifier sur internet, ou une vibration du biniou m’indiquant l’arrivée d’un message…

Heureusement, on n’a pas de tablette!

Bon, en fin de semaine j’ai réussi à sortir de la maison pour aller jouer avec les enfants en laissant mon téléphone. ET à ne pas me précipiter pour vérifier les nouveaux messages dès mon retour (j’ai bien tenu 5 minutes)!

Il paraît que le premier pas du changement c’est la prise de conscience… là c’est bon, ma conscience est prise!

 

Je vais poursuivre mes efforts pour libérer mon temps d’attention, ce qui va enfin me donner le temps de lire tous ces livres posés sur ma table de nuit qui m’attendent. Il se pourrait même que je trouve le temps de caler une routine matinale, à base de yoga et de méditation, comme je rêve de le faire depuis si longtemps…

Et qui sait, cet été je pourrais peut-être essayer une semaine déconnectée? Il semblerait que c’est idéal pour se reconnecter à soi-même…

 

Au final, dure semaine pour moi… et vous? Avez-vous essayé de diminuer votre temps de télé ou celui de vos enfants?

Et votre smartphone? Êtes-vous addict vous aussi? Dites-le moi dans les commentaires!

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur les réseaux sociaux!

Vous pouvez aussi épingler l’image ci-dessous sur Pinterest, pour retrouver cet article facilement:

Suite à la lecture du livre TV lobotomie, j'ai tenté de réduire l'usage des écrans à la maison. Cet article relate entre autres ma prise de conscience de mon temps réel d'usage des écrans...
Suite à la lecture du livre TV lobotomie, j’ai tenté de réduire l’usage des écrans à la maison. Cet article relate entre autres ma prise de conscience de mon temps réel d’usage des écrans…

Nouveau ici? Recevez GRATUITEMENT mon guide en vous inscrivant ci-dessous:

Inscrivez-vous et recevez GRATUITEMENT le guide "5 outils BIENVEILLANTS pour GÉRER et LIMITER les crises avec ses enfants"!

En validant ce formulaire, vous acceptez de recevoir les "p'tites histoires", des emails quotidiens sur la vraie vie des parents bienveillants mais-z-un-peu-fatigués, avec des conseils pour aller mieux, et des liens vers mes contenus gratuits et payants (no stress, vous pouvez vous désinscrire à tout moment).

Moi aussi je déteste recevoir des spams. Vos données sont en sécurité avec moi. Pour plus d'informations consulter les mentions légales du site.

0 Partages

2 commentaires sur “TV lobotomie – mise en pratique

  1. Coucou Caroline !
    Entièrement d’accord avec ce livre! Ici aussi la tele c’est limité: 30-40 mn maxi par jour et pas tous les jours… Bien sûr exit la pub: je contrôle totalement les programmes ( pas de film, que des dessins animés gentils, voire des documentaires pour Gabriel).
    Cependant c’est vrai que nous compensons largement avec le téléphone : mais perso j’arrive à me poser dans un coin du salon , surtout depuis l’arrivée de bébé les 2 mains sont prises!
    En tout cas bravo pour ton addiction aux livres utiles, je suis tes publications avec attention !
    Bises des Gardois!
    Aurelie, Anthony et la smala!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.