Pirouette, cacahouète

2018-09-18 pirouette cacahouete

Bonjour cher parent bienveillant!

 

Vous la connaissez cette petite chansonnette, avec ce petit homme qui s’est cassé le bout du nez.

Complètement tiré par les cheveux.

Mais les enfants aiment bien, alors on continue de la chanter. (C’est fou ce qu’on fait pour eux…)

 

Oui, c’est fou ce que vous faites pour eux, et ce, depuis leur naissance. En vrai, vous êtes là…

… Pour les bobos.

… Pour les habiller et les déshabiller (même quand ils ne veulent pas).

… Pour les laver (dents incluses).

… Pour écouter leurs histoires invraisemblables où imaginaire et réalité se confondent.

… Pour essuyer des joues pleines de chocolat, de morve ou de larmes (voire les 3 à la fois).

… Pour répéter 18 000 fois des règles dont ils n’ont que faire (moi, j’ai décidé que mon canapé était en fait un trampoline déguisé en canapé, du coup j’ai lâché l’affaire. Mais chut, faut pas le dire à mon chéri parce qu’il y tient encore, à son histoire de « faut pas sauter sur le canapé »).

… Pour lire les milliers de circulaires de l’école (la plupart en triple exemplaire).

… Pour lire des histoires (et tant pis si on saute des pans entiers parce qu’une petite main pressée a tourné la page avant la fin du texte).

… Pour faire des câlins.

… Pour faire le taxi entre les différentes activités (au moment de s’inscrire dans lesdites activités, ça semblait bien que les loustics fassent plein de choses).

… Pour préparer des repas les plus sains possibles (compte tenu du temps disponible, de votre goût pour la cuisine et des préférences culinaires de vos chouchous).

… Pour nettoyer, ranger, laver, plier, débarrasser, réparer, recoudre… et j’en passe, selon vos compétences.

 

Rien que pour tout ça (et j’en oublie forcément, de toutes façons je peux pas tout écrire, ça dépasserait la longueur syndicale des p’tites histoires), je vous dis bravo. Et merci (parce qu’il ne faut pas compter sur vos enfants pour le faire, non, pour eux, tout ça, c’est « normal »).

 

En plus de tout ça, il y a le boulot. Une bulle d’air du quotidien de parent, mais un air parfois toxique (trop de stress, pas assez de joie, des collègues ou un chef pénible.s…)

 

Au milieu de tout ça, je me demande: est-ce qu’il y a un petit temps pour vous?

Un temps pour vous écouter, vous apaiser, raconter comment c’est dur d’être parent des fois.

Ce peut être d’aller courir, tôt le matin, avant que le reste de la maisonnée ne se réveille.

De vous offrir un petit massage, de temps en temps. Ou boire un café avec votre pote préféré.e.

 

Si vous êtes à court d’idées, je vous recommande les Ateliers du Parent Bienveillant. C’est la pause idéale pour des parents surbookés.

 

En attendant, je vous souhaite une belle journée,

 

Caroline, la coach des parents bienveillants

https://moiparentbienveillant.com

 

PS: Cette p’tite histoire ferait du bien à qulequ’un? Partagez! Vous me découvrez avec cette p’tite histoire? Venez faire un tour sur le blog: https://moiparentbienveillant.com !

 

PPS: Les Ateliers du Parent Bienveillant, c’est en ligne, chaque vendredi, de 12h30 à 13h30. Le tarif très avantageux du premier mois d’inscription ne va pas durer éternellement, alors si vous voulez venir essayer pour voir, ne tardez pas!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.