Peut-être qu’un jour ce sera interdit d’en donner aux enfants…

Bonjour cher parent bienveillant!

 

Les bonbons. Voilà bien quelque chose qu’on associe à l’enfance.

Le petit s’est fait mal? Un bonbon.

Il a réussi son contrôle? Un bonbon.

C’est son anniversaire? Bonbons à gogo.

 

Du coup, les enfants d’aujourd’hui en mangent tout le temps.

Il n’y aurait que du sucre dans les bonbons, ce serait déjà un gros problème, car le sucre, en plus d’être addictif, est un poison, surtout aux doses actuelles (car le sucre est PARTOUT…).

 

Vous vous dites « bof, pas si grave le sucre »? C’est sûr, si on ferme les yeux sur l’épidémie d’obésité qui se répand, chez des enfants de plus en plus jeunes (oui, le sucre en excès rend gros, parce que le corps ne sait pas comment gérer le sucre en excès autrement qu’en le transformant en graisse qui remplissent nos réserves).

Et le syndrome du foie gras (cirrhose hépatique) n’est plus une maladie liée à l’âge, depuis une vingtaine d’années elle touche des jeunes  adultes et des enfants.

Merci le sucre.

 

Mais dans les bonbons, il n’y a pas que du sucre. Il y a aussi des colorants, des additifs, de la gélatine issue de résidus animaux… miam miam!

Certains de ces additifs sont connus pour occasionner des troubles du comportement, surexcitation, déficit de l’attention…

 

En gros, on donne des substances à nos enfants, qui activent chez eux des comportements qui rendent notre relation avec eux BEAUCOUP plus difficile qu’elle ne pourrait l’être.

Vous en doutez?

 

Essayez, lors de l’anniversaire de votre enfant, d’oublier les bonbons.

De préparer un gâteau maison, en modifiant la recette pour remplacer la moitié (en poids) de sucre par de la poudre d’amande.

Avec des fruits frais coupés en morceaux, éventuellement enrobés de chocolat noir par vos soins la veille (les tremper dans du chocolat noir fondu puis laisser figer au réfrigérateur).

Et de ne proposer que de l’eau comme boisson.

 

Puis observez bien. Oui, ils seront excités (la joie provoque un beau déclenchement d’hormones dans le corps). Mais pas surexcités. Ils joueront à fond, mais sans partir dans une sorte d’escalade. Il n’y aura probablement pas d’emballement, ni de crises à gérer.

 

Ça vous fait bizarre d’imaginer un anniversaire d’enfants sans bonbon?

Je comprends. Le lobby du sucre est passé par là. Et il a réussi à associer le sucre à tous les événements festifs. Il a même réussi à associer le sucre à l’enfance!

Et pourtant, par bien des aspects, le sucre et les bonbons ont sur notre corps des effets similaires à l’alcool, avec un effet aggravé chez les enfants du fait de leur poids plus faible que le nôtre.

Vous ne serviriez pas d’alcool à vos petits invités, ni à vos enfants.

Alors évitez les bonbons.

 

Belle journée!

 

Caroline, la coach des parents bienveillants

https://moiparentbienveillant.com

 

PS: vous avez aimé cette p’tite histoire? Partagez-la! C’est votre première p’tite histoire? Venez donc faire un tour sur le blog (https://moiparentbienveillant.com), il y en a plein d’autres! Vous pouvez aussi épingler l’image ci-dessous sur Pinterest pour retrouver cette p’tite histoire facilement…

PPS: j’ai créé cet été un p’tit cahier bienveillant pour des vacances complices en famille, avec 7 défis à réaliser (cap’ ou pas cap’?). L’un des défis consiste à supprimer le sucre, toute une journée (enfin, à le réduire au max). Avec des recettes délicieuses, à faire avec vos enfants. Cliquez ici pour en savoir plus!

Les bonbons. Ils en mangent trop. Et c'est mauvais pour eux. Pour leur corps, leur cerveau, la relation avec leurs parents (parce que ça déclenche des comportements difficiles). Et si on arrêtait de leur en donner???
Les bonbons. Ils en mangent trop. Et c’est mauvais pour eux. Pour leur corps, leur cerveau, la relation avec leurs parents (parce que ça déclenche des comportements difficiles). Et si on arrêtait de leur en donner???
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.