Les laisser y croire… ou pas

Bonjour cher parent bienveillant!

 

Vous avez été nombreux à m’écrire suite à la p’tite histoire d’hier sur les cadeaux.

Avec une question qui est revenue une paire de fois: faut-il les laisser croire au Père Noël ou dire la vérité?

 

Je suis partisane de la vérité.

Quelqu’un me proposait d’inviter l’enfant, qui questionnerait l’existence du Père Noël, à lui demander ce qu’il en pense. Dans un premier temps, pourquoi pas. Mais ensuite je lui dirais la vérité. Sans équivoque (pas comme avec d’autres notions où nous n’avons pas de réponse formelle, seulement des croyances, comme « que se passe-t-il après la mort »).

 

On éduque beaucoup plus par l’exemple que par nos belles phrases. Vous souhaitez sûrement éviter que vos enfants vous mentent: ne leur mentez pas.

Vous souhaitez probablement créer une relation basée sur la confiance: pourquoi leur faire croire une chose fausse?

Imaginez qu’un collègue de travail vous raconte un bobard, suffisamment crédible pour que vous y croyiez. Puis un autre collègue vous apprend que c’est faux. Vous sentiriez-vous empli de confiance envers ce premier collègue?

 

Maintenant, imaginez des parents qui racontent à leur enfant que c’est le père Noël qui apporte les cadeaux.

Un beau jour, un copain de l’enfant lui dit que c’est n’importe quoi. L’enfant confronte ses parents, qui commencent par nier avant de reconnaître qu’il s’agissait d’une histoire.

Devenu adolescent, l’enfant est très tenté par la cigarette. Ses parents lui ont dit qu’il ne fallait pas fumer, que c’était dangereux. Son copain, qui fume déjà, lui assure qu’il ne risque rien (puisqu’il fume) et que c’est juste trop cool.

Qui l’enfant va-t-il croire? Ses parents qui lui ont déjà menti, ou son copain qui lui a révélé la vérité?

 

Mais certains peuvent argumenter que l’histoire du Père Noël, c’est juste mignon, et puis c’est à un âge où les enfants aiment rêver. C’est comme la petite souris des dents. Ça ne prête pas beaucoup à conséquences…

Oui, c’est mignon.

Surtout pour l’industrie du jouet.

Et justement parce que les enfants sont à un âge où il est difficile de démêler le rêve et la réalité, il me semble crucial que les parents puissent servir de guide pour les aider à faire la différence.

 

Et au final, ça a d’énormes conséquences.

Car le Père Noël, la seule valeur qu’il transmet, c’est qu’il faut des cadeaux. Des cadeaux. Encore et toujours plus de cadeaux. Du coup ben si j’ai qu’un seul cadeau je me sens frustré; mal aimé (le comble! J’ai reçu un cadeau et je me sens mal…)

 

Et si la valeur transmise par le Père Noël, c’était plutôt de faire un geste pour un autre (pas forcément sous forme de cadeau); d’envoyer une lettre à quelqu’un qu’on aime (une lettre à l’ancienne, écrite à la main, sur du papier parfumé); de donner un coup de main à une association caritative (en donnant du temps et pas de l’argent); de ramasser les déchets autour de chez soi (au moins un sac plein); de distribuer des câlins (y compris à des inconnus); de prendre du temps pour soi (à faire ce qu’on aime et qui nous ressource); de passer du temps de qualité avec les autres…

Alors là, j’adorerais le père Noël.

Et ça ne m’embêterait pas trop qu’un papa se déguise à l’école pour prendre des photos avec les enfants. Même si du coup, mon fils de 4 ans est convaincu de son existence, malgré mes dénégations (« mais, maman, si, il existe! Je l’ai vu, on a fait des photos avec lui! »).

 

Belle journée!

 

Caroline, la coach EFT des parents bienveillants

https://moiparentbienveillant.com

 

PS: vous avez aimé cette p’tite histoire? Likez, partagez, commentez! Vous pouvez aussi épingler l’image ci-dessous sur Pinterest pour la retrouver facilement. C’est votre première? Venez donc faire un tour sur le blog (https://moiparentbienveillant.com), il y en a plein d’autres.

PPS: exceptionnellement, l’Atelier du Parent Bienveillant qui se tient habituellement le vendredi, aura lieu aujourd’hui jeudi, à 12h30; on y parlera de la violence des enfants, et de comment la gérer sans sombrer nous aussi dans la violence. Je serais ravie de vous y retrouver. Pour s’inscrire, c’est ici!

Le père Noël, quelle belle histoire... c'est beau de voir les yeux des enfants s'émerveiller. C'est la magie de Noël... Mais est-ce si innocent de les laisser croire au Père Noël?
Le père Noël, quelle belle histoire… c’est beau de voir les yeux des enfants s’émerveiller. C’est la magie de Noël… Mais est-ce si innocent de les laisser croire au Père Noël?
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.