Comment vous sentez-vous aujourd’hui?

Bonjour cher parent bienveillant!

 

Comment vous vous sentez est plus important que tout le reste… Pour plusieurs raisons et notamment parce que vos enfants sont encore suffisamment proches de leurs ressentis pour « capter » ce que vous ne leur dites pas.

 

Si la colère gronde en vous, ils le savent (sur un plan inconscient). Et cette tension les tend aussi, « grâce » aux neurones miroirs (si vous ne savez pas ce que sont les neurones miroirs, allez donc voir cette vidéo).

Si vous êtes triste, angoissé, stressé… ils se mettent au diapason de cette émotion (même si vous faites de gros efforts pour être un parent bienveillant, patient, attentif).

 

La meilleure solution c’est de cesser de faire semblant.

D’accepter qu’à cet instant, vous êtes traversé.e d’émotions un peu éloignées de la joie.

Que vous êtes fatigué.e.

Que vous n’avez pas l’énergie de faire plus que le mini du minimum.

 

D’abord, parce qu’en accueillant vos propres sensations, en les reconnaissant, vous diminuez instantanément leur charge. Exactement comme une cocotte minute sous pression, qui risque d’exploser sauf si on laisse enfin la vapeur s’échapper.

Ensuite parce qu’en affichant la couleur, vous avez plus de chances d’obtenir de l’aide de la part des autres: si vous voyez votre chéri.e rentrer du travail le sourire aux lèvres, semblant plein.e de patience envers les enfants, il y a des chances pour que vous décidiez de souffler un peu et de lui laisser faire le boulot. Alors que si l’autre vous dit clairement qu’il / elle est au bout du rouleau et qu’il faut lui donner un coup de main, il y a des chances que vous l’aidiez.

Enfin parce que votre enfant sera libéré de la part de stress liée au fait de capter un double message incohérent. Il pourra donc vous observer, vous son modèle, accueillir pleinement vos émotions, à leur juste place, au moment juste (pas comme on a souvent l’habitude de faire, notamment avec la colère qui « tombe » sur les proches, 2h après l’engueulade imméritée du chef).

 

Cerise sur le gâteau: en vivant pleinement vos sensations du moment, vous reviendrez plus rapidement à votre état naturel (la joie).

Observez un petit enfant qui tombe et se fait mal. Il hurle (de plus belle si ça saigne). Il pleure. Il vit ses émotions à 100%! Il suffit qu’un adulte accueille ses émotions (il est encore trop petit pour le faire seul), pour qu’elles passent (quelques secondes suffisent si l’adulte intervient immédiatement, quelques minutes si l’adulte a laissé traîner la situation). Et hop! voici l’enfant qui joue à nouveau.

 

Je le redis: notre état naturel, c’est la joie!

Alors quand vous êtes en joie, autorisez-vous à rire, sauter, danser, embrasser vos proches, vivez cette joie à fond!!!

 

Belle journée,

 

Caroline, la coach EFT des parents bienveillants

https://moiparentbienveillant.com

 

PS: vous avez aimé cette p’tite histoire? Partagez-la! Vous découvrez? Venez faire un tour sur le blog (https://moiparentbienveillant.com), il y en a plein d’autres qui vous y attendent… Vous pouvez aussi épingler l’image ci-dessous sur Pinterest, pour retrouver cette p’tite histoire facilement!

PPS: du mal à être en joie? Un peu trop souvent dans les émotions désagréables ces derniers temps? Et si vous vous offriez une séance découverte d’EFT pour accueillir ces émotions et faire la place à la joie? Cliquez ici!

Nos sensations, c'est ce qui nous rend vivants. Du moins, quand on accepte de les vivre à 100%, comme les enfants. Même si elles sont désagréables. Alors, comment vous sentez-vous aujourd'hui? Pour de vrai?
Nos sensations, c’est ce qui nous rend vivants. Du moins, quand on accepte de les vivre à 100%, comme les enfants. Même si elles sont désagréables. Alors, comment vous sentez-vous aujourd’hui? Pour de vrai?
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.