Ça vous arrive de stresser?

 

Bonjour cher parent bienveillant!

 

Quand on travaille sur des blocages qui nous pourrissent la vie aujourd’hui, il est fréquent de remonter à des événements de notre enfance, voire antérieurs à notre naissance.

C’est qu’en tant que fœtus, on a pris de plein fouet, sans filtre, les émotions qui traversaient notre maman.

 

Eh oui, sans surprise le stress est mauvais pour les femmes enceintes, mais aussi pour les fœtus!

Quand le système nerveux de notre mère était inondé d’hormones du stress, notre système était aussi sous stress.

Sans aucun moyen de relativiser: si maman stresse parce que son chef lui met la pression, en vrai rien de grave, mais l’info ne passe pas au fœtus.

 

D’ailleurs les petits n’ont pas la possibilité de relativiser avant l’âge de raison!

C’est pour ça que nos tout-petits peuvent être sous stress (à des niveaux embêtants pour le développement de leur cerveau), «simplement» parce que papa est stressé par une période plus tendue au boulot, ou parce que papa et maman sont en conflit un peu trop souvent.

 

Le hic, c’est que nos loustics sont soumis à une accumulation de stresseurs:

  • la nourriture, pleine de sucre et de conservateurs, et pauvre en nutriments;
  • le manque de nature et de temps dehors;
  • un déficit de temps de qualité avec leurs parents, trop pris par leurs écrans;
  • des injonctions qui pleuvent, sans beaucoup d’espace de liberté;
  • la compétition acharnée de l’école, avec des notes et évaluations beaucoup trop tôt;
  • trop peu de temps passé à bouger;
  • trop peu de temps offert à ce qui les anime, au fond d’eux-mêmes, et qui finit par s’étioler (si le dev perso a autant de succès aujourd’hui c’est parce qu’à l’âge adulte on cherche à raviver cette flamme)

Du coup le moindre stress « additionnel » vient mettre le feu aux poudres (ou faire déborder le vase).

 

Alors, que faire? Je vous propose 4 actions:

1 – Limiter le sucre et éradiquer les nourritures industrielles de nos placards.

2 – Passer le plus de temps possible avec nos enfants, sans écrans, à bouger dehors, dans la nature (bonus: passer du temps dans la nature augmenterait le QI de nos enfants).

3 – Laisser à nos enfants des espaces de liberté, de créativité, favoriser le jeu libre, le mouvement libre (marcher pieds nus!)…

4 – Trouver des écoles alternatives, ou à tout le moins, relativiser sur les notes. Qui ne disent RIEN de la valeur de notre enfant, de ce qu’il est.

 

Belle journée, sans stress!

 

Caroline, la coach des parents bienveillants

https://moiparentbienveillant.com

 

PS: vous avez aimé cette p’tite histoire? Partagez-la! Un ami vous l’a fait découvrir? Venez faire un tour sur le blog (https://moiparentbienveillant.com), cette p’tite histoire possède plein de copines qui n’attendent que d’être lues! Vous pouvez aussi épingler l’image ci-dessous sur Pinterest, pour retrouver cette p’tite histoire facilement…

PPS: Les 4 actions listées ci-dessus vous font envie, mais vous auriez besoin d’un coup de pouce pour y arriver? Le coaching EFT est aussi là pour ça! Venez faire une séance découverte (les personnes qui ont travaillé avec moi en sont ravies), en cliquant ici.

 

Nos enfants sont soumis à de nombreux stresseurs; mais il est possible d'agir... voici 4 actions concrètes à mettre en oeuvre!
Nos enfants sont soumis à de nombreux stresseurs; mais il est possible d’agir… voici 4 actions concrètes à mettre en oeuvre!
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.